Exposition Les Globes en 3D à la BNF

Exposition Les Globes en 3D à la BNF

Les Globes en 3D 

Bonjour à vous, Cher lecteurs,

Amateur d’histoire, d’art et de voyage, c’est notamment dans les globes terrestres et célestes que je trouve la sérénité. C’est avec émotion que j’aperçois, à travers ces œuvres d’arts des pans d’histoires. Lors de ces moments de quiétudes, j’aime à me rappeler ces épisodes ou, enfant, je m’imaginais alors tantôt conquérants, parfois voyageur, ou encore aventurier, à la recherche d’endroits encore inconnus ou je pourrais trouver terrain de jeu à mes aspirations de l’époque.

Les années défilant, mes aspirations ont bien changé… Mais, les globes sont restés, eux, l’une de mes sources d’inspirations.

La Bibliothèque Nationale de France

Il y a peu, je consultais des revues spécialisées sur le thème de l’architecture à la Bibliothèque Nationale de France, lorsque, animé par un besoin de voyage intellectuel, je me décidais à pousser les portes de l’exposition des Globes 3D des lieux. C’est ainsi que je partais à la conquête, non pas d’un globe, mais de plusieurs ! Parcourant les quelques mètres qui me séparaient des sphères, plusieurs sentiments m’envahissaient : joie, émotion, curiosité… C’est ainsi que je fis mon entrée dans les lieux. Et c’est avec un émerveillement certains que j’y ai découvert des sphères, célestes ou terrestres, qui me replongèrent en enfance. Comblé par ces merveilles artistiques, c’est alors que je vis, de loin, des images numériques. Intrigué, j’avançais, tel l’aventurier en quête de découverte, pour y découvrir : des globes numérisés ! D’abord étonné, puis impressionné, c’est alors que je me sentis rempli d’envies de voyage : sur les mers, les terres, dans les airs… J’avais besoin de découvertes, de paysages, de cultures, de nouveaux visages…

Je me décidais finalement à rentrer à l’Hôtel de La Bourdonnais. Je m’installais alors dans le salon de thé, un des lieux les plus apaisant que je connaisse dans Paris, afin de relire la biographie de Bertrand-François Mahé de la Bourdonnais, source d’inspiration commune à cet hôtel, comme à moi. Je restais un moment, dans ce havre de paix, empli d’envies d’évasions, de nouvelles philosophies, de nouvelles connaissances, car, comme l’a dit Emile Zola « Rien ne développe l’intelligence comme les voyages ».

A bientôt,

Merci de valider le captcha

Votre demande a bien été envoyée, nous vous remercions.