La nuit des etoiles

La nuit des etoiles

Les yeux vers le ciel

Mes chers lecteurs,

Chaque voyageur détient une passion qu’il ne saurait expliquer, une lubie qu’il ne peut s’empêcher d’assouvir lorsqu’il visite le monde.

Pour moi, s’il y a bien quelque chose qui m’envoute et m’enivre au point d’en devenir quasi-amnésique sur l’instant, ce sont les étoiles.

Depuis mon plus jeune âge, je les observe dès que possible pendant des nuits entières. Elles m’absorbent dans l’infini de l’univers et m’ont permis de ne plus voir la nuit comme une période de peur et d’inconnu, mais comme une source de lumière.

Et s’il y a un évènement qui me pousse à rester à Paris pendant l’été, c’est bien la Nuit des étoiles. Cette année, elle se tiendra du 28 au 30 juillet au sommet de la Tour Montparnasse et son observatoire panoramique culminant à 200 mètres de hauteur.

Des étoiles dans le cœur

Grâce à l’Association Française d’Astronomie, nous allons profiter de ce phénomène astrologique où la Terre passe dans un essaim de météores constitué des débris d’une ancienne planète. Entrant en contact avec l’atmosphère, ces morceaux de roche nous offrent un spectacle impressionnant constitué d’une myriade d’étoiles filantes défilant dans le ciel.

Partout en France et dans le monde, cette période est idéale pour observer les étoiles dans leur plus belle période d’activité.

Afin de pouvoir admirer le ciel de la meilleure des manières, il faut se retrouver éloigné de toute source lumineuse dans un endroit où seule la pénombre règne et rompue par la lumière des étoiles. D’où le fait que les observatoires astrologiques sont toujours situés à une altitude plus élevée que celle des lumières des villes.

Mes chers lecteurs, je vous propose un florilège succinct de citations m’ayant touché concernant l’inspiration que les étoiles offrent à tout artiste. Une de Rimbaud qui disait « J’ai tendu les cordes de clocher à clocher, des guirlandes de fenêtre à fenêtre, des chaines d’étoiles à étoiles et je danse. » Une autre de Paul Eluard : « Un rêve sans étoiles est un rêve oublié »

A très bientôt.

Merci de valider le captcha

Votre demande a bien été envoyée, nous vous remercions.